• Site Heusden-Zolder (HQ)
  • Industrieweg 10,
    B-3550 Heusden-Zolder
  • +32 (0)13 61 11 00
  • info@pnv.be

Cabine moyenne tension mobile pour infrabel

Un poste moyenne tension dans un container
Infra

Convertir 15 000 V en 400 V. Pour cette partie de la demande d’Infrabel, nous étions encore dans notre zone de confort. Mais ce poste moyenne tension devait également pouvoir être déplacé. La seconde partie de la demande était donc : « pouvez-vous intégrer ce poste dans un container ? » Patrick Schurmans, Project Manager, nous parle de l’aménagement du poste, depuis la pose de revêtements isolants jusqu’à l’installation d’un extincteur.

« Infrabel souhaitait un poste mobile moyenne tension. Afin par exemple de pouvoir approvisionner un poste d’aiguillage en électricité pendant des travaux. Lors d’une rénovation, il est toujours compliqué de prévoir un local pour le poste moyenne tension. Ce container résout le problème. »

Le principe semble simple, mais l’exécution l’était moins. « Pour différentes raisons. Tout d’abord, les dimensions étaient réduites. Car l’objectif était que ce container puisse être transporté par un camion normal. Un transport exceptionnel exige des autorisations supplémentaires. Nous devions donc nous conformer à des dimensions standard : six mètres de longueur, trois de largeur et trois de hauteur. C’était à nous de trouver le moyen de placer tous les tableaux électriques nécessaires dans cet espace. »

Les souhaits d’Infrabel et les normes d’Elia

De quoi est composé le poste ? « Les principaux composants sont les cellules moyenne tension, un transformateur qui convertit 15 000 V en 400 V, une cellule de mesure et quelques tableaux basse tension. Le tout en conformité avec les prescriptions d’Elia. En tant que gestionnaire du réseau haute tension belge, Elia définit les exigences que vous devez respecter. Vous ne pouvez pas raccorder directement une installation à la moyenne tension comme vous le voulez. Pour nous, l’essentiel était donc 21 de nous conformer à ces exigences tout en répondant à la demande d’Infrabel. »

Un autre point important était l’aménagement du container. Nous savions bien entendu ce qu’il devait contenir. Mais nous souhaitions aménager l’espace de manière aussi pratique que possible. Afin de garantir aux électriciens d’Infrabel un confort maximal. C’est un peu comme une voiture. Elle a beau être esthétique et rapide, si vous ne pouvez pas monter dedans, elle n’a aucun intérêt. »

Du plan à l’aménagement concret, il n’y a qu’un pas. « Nous avons ensuite choisi le revêtement de sol, les équipements techniques, les portes et même les charnières. Ces dernières devaient par exemple être isolées. Tout devait être conforme aux prescriptions. Nous avons bien entendu organisé de nombreuses réunions. Car comme il s’agissait de travail sur mesure, le constructeur du container attendait nos instructions. Nous avons réglé nous-mêmes les derniers détails : l’éclairage, l’extincteur… Afin de pouvoir livrer à Infrabel un container prêt à l’emploi. »

Pas besoin de grilles de sécurité

Le dernier détail important était le revêtement. « Le container a été équipé à l’extérieur d’un revêtement isolant. S’il est sous tension, vous pouvez quand même le toucher », explique Patrick. « Ce revêtement écarte tout danger d’électrocution. L’autre option était de placer des grilles de sécurité, étant donné que ce container est ouvert et exposé. Mais prévoir des grilles à chaque fois aurait été très fastidieux. Notre solution est nettement plus pratique. »