• Site Heusden-Zolder (HQ)
  • Industrieweg 10,
    B-3550 Heusden-Zolder
  • +32 (0)13 61 11 00
  • info@pnv.be

Entretien des tableaux de distribution: qualité zéro stress

À nous de jouer lors du shutdown de la centrale à biomasse Max Green
Industrie

Le plus gros shutdown en dix ans. Des centaines de sous-traitants ayant chacun une tâche spécifique et un délai strict à respecter. Parmi lesquels nous, pour l’entretien des tableaux de distribution. Coup d’œil dans les coulisses de la centrale à biomasse Max Green dans le port de Gand.

Auparavant, l’infrastructure abritait une centrale à charbon. Dans les années 2000, elle a été petit à petit convertie en centrale à biomasse sous le nom de Max Green. La tâche de Max Green : transformer des pellets de bois en électricité. Avec une capacité de 205 MW, elle est en mesure d’approvisionner 320 000 foyers en électricité, indique son exploitant Engie Electrabel.

« Pour y parvenir, cette centrale a bien entendu également besoin d’énergie. Et d’une maintenance régulière », précise le manager Service, Stijn Cuppens. « Nous nous sommes portés garants pour l’entretien des tableaux de distribution. »

Tout repose sur une bonne préparation. Nous avons donc accordé nos violons et évité les décisions de dernière minute.
Stijn Cuppens, manager Service

« Dans le cadre d’un tel projet, l’entretien des tableaux de distribution s’inscrit dans un ensemble d’envergure. C’est l’ensemble de la centrale qui a été pris en main durant ce shutdown. Du foyer à l’alternateur. Engie Eletrabel attendait donc deux choses de chaque sous-traitant : un planning réaliste et une bonne communication. »

« Pour établir un planning réaliste, une bonne préparation est essentielle. C’est pourquoi, dès le stade de l’offre, nous avons cartographié leurs attentes de la manière la plus détaillée possible. Et nous avons traduit cela en travaux concrets, en planning clair et en maintenance par tableau de distribution. »

TOUTES LES MARQUES EN MAIN

« Nous avons donc abordé cela en détail. De manière à accorder nos violons – ce qui, selon moi, est très important. Ainsi, nous savons parfaitement selon quelles procédures nous devons travailler pour la maintenance des tableaux de distribution. Et Engie sait parfaitement ce que nous allons faire, comment nous allons le faire et combien de temps cela prendra. Ils peuvent ainsi sereinement intégrer notre planning pour la maintenance des tableaux de distribution au leur. »

« Il nous appartient ensuite de concrétiser cela. Et pour ce faire, nous avons toutes les clés en main en notre qualité de spécialiste des tableaux. Nos techniciens sont, par exemple, familiarisés avec toutes les marques. Chez Max Green, la situation était un peu particulière en la matière : les tableaux étaient de différentes marques et de différents constructeurs, dont quatre de chez nous. »

« Nous avons l’expertise nécessaire pour aborder ce genre de situation. Car les tableaux, c’est notre activité première. Nos techniciens ne font rien d’autre que de construire et d’entretenir des tableaux. Grâce à leurs connaissances, ils sont en mesure de mettre rapidement n’importe quel tableau en conformité avec les normes actuelles. Nos techniciens connaissent leurs matériaux : ils savent à quoi on reconnaît le savoir-faire. »

ENTRETIEN DES TABLEAUX DE DISTRIBUTION : LES ATTENTES SONT-ELLES RENCONTRÉES ?

« Après chaque entretien, un rapport est immédiatement transmis par mail. Il reprend un aperçu des tâches de maintenance effectuées pour chaque tableau de distribution ainsi que des tests et des mesurages. En textes et images. Nous formulons nos recommandations pour le futur : les composants à remplacer dans les x années… », explique Stijn.

« Ce rapport constitue également pour moi un feed-back. Le client est-il satisfait de la manière dont nous avons abordé la maintenance des tableaux de distribution ? Les attentes formulées au début sont-elles rencontrées ? Dans la négative : sur quels points devons-nous travailler d’ici le prochain entretien ?

SACRO-SAINTS DÉLAIS

Vient enfin le timing. « Les délais sont capitaux lors d’un projet tel que celui-ci. Car un autre sous-traitant dépend de notre travail. Si l’un des sous-traitants ne tient pas ses promesses, cela occasionne des problèmes pour le personnel d’Engie. Et c’est la dernière chose que l’on souhaite. Notre mission : zéro stress pour notre client. »

LES TABLEAUX

Entretien de 14 tableaux de distribution de différentes marques :

  • Siemens
  • Schréder-Hazemeyer
  • Schneider Electric
  • Holec