• Site Heusden-Zolder (HQ)
  • Industrieweg 10,
    B-3550 Heusden-Zolder
  • +32 (0)13 61 11 00
  • info@pnvpanels.be
Industrie

“Les délais sont toujours importants. En particulier si les tableaux font partie d’un projet de construction. Mais ce n’est que lorsqu’on travaille pour une entreprise japonaise qu’on se rend compte à quel point un délai peut être sacré. » Nous avons construit 66 tableaux, du tableau DCS au tableau de commande de moteur. Roberto Musolino, Business Development Manager, et Florian Symons, Key Account Manager, expliquent comment ils ont abordé ce projet d’ envergure.”

Roberto : “Yokogawa est une entreprise japonaise qui produit des systèmes de contrôle et des appareils d’essai et de mesure pour l’industrie de transformation. Cela fait un moment que nous travaillons pour elle. Cela va de la petite commande au projet de très grande envergure. En Belgique en particulier. Et bientôt aussi au Royaume-Uni, en Allemagne et en France.”

Florian : “Le projet qui concerne Nippon Shokubai tombe dans cette dernière catégorie. Nippon Shokubai produit des superabsorbants que l’on utilise dans les couches pour bébé. Lorsqu’elle a agrandi sa filiale à Zwijndrecht, Yokogawa est intervenue et a fait appel à nos services. Notre mission : concevoir et fabriquer 66 tableaux. Essentiellement des automates programmables (PLC), mais aussi des tableaux électroniques et des systèmes de contrôle distribué (DCS) avec des accessoires informatiques, des tableaux de commande de moteur, y compris des tableaux de commande pour caméra. Une tâche très variée. Les deux armoires électriques à l’origine du processus de production ont également été fabriquées par nos soins. Mais cela s’est fait par l’intermédiaire d’un autre client et c’est donc une autre histoire.”

Roberto : “Un projet de construction impose des délais serrés. À un moment, il est temps d’installer les tableaux. Et donc, ces tableaux doivent être disponibles. Sinon, on ne peut pas continuer les travaux sur le chantier et le planning est bouleversé. Et pour les entreprises japonaises, les délais sont plus que sacrés. Chez P&V, nous devons bien entendu pouvoir nous adapter. En avoir la capacité est une chose. Mais il importe également que nos processus internes soient bien structurés. Que nous puissions nous baser sur un flux clair et précis. Et que notre système de gestion d’entrepôt soit au point. Tout cela est stipulé dans le manuel de la qualité.”

Florian : “Cela permet également une certaine flexibilité. Durant un projet de construction, il se produit en effet toujours quelque chose d’inattendu dont l’effet se ressent sur nos tableaux. Les modifications de dernière minute font qu’il faut saisir la balle au bond pour y pallier.”

Roberto : “La livraison s’est effectuée en cinq étapes. La dernière livraison a eu lieu fin mai, début juin. L’équipe de Yokogawa s’est chaque fois rendue sur place, en Belgique, pour procéder à une série de tests. Nous pouvons nous réjouir d’avoir participé à ce projet. La collaboration s’est bien passée, l’évaluation finale a été positive. Je garde moi-même un très bon souvenir de notre voyage au Japon. Alors que le projet était toujours en cours, nous avons visité le siège de Yokogawa avec l’équipe de P&V. Pouvoir discuter avec les grands patrons de Yokogawa fut une expérience passionnante. Cela nous a vraiment boostés.”